7 symptômes de dépression difficile à démasquer chez une personne à haut potentiel. Les « surdoués » n’y échappent pas! (Solutions Incluses)

13 Shares

Certains adultes vivent avec un « masque » servant à cacher de certains aspects dépressifs.. Lorsque ce masque en vient à « se coller à la peau » de la personne, cela peut aboutir à une véritable dépression et à un épuisement total. On vous présente ici certains signes particuliers non exclusifs, mais très fréquemment observés chez une catégorie particulière d’adultes: les « surdoués » ou adultes à « Haut Potentiel Intellectuel » (HP)..

 

1. Décalage envers les autres.

Présence de plus en plus forte d’un certain sentiment de décalage envers les autres, avec augmentation des doutes sur une ou plusieurs sphères de la vie vit à vis même sur son sentiment d’identité véritable.

 

2. Vos pensées deviennent un poids difficile à porter.

Sensation de plus en plus prégnante et présente que les pensées deviennent un poids difficile à porter, qu’elles peuvent devenir obsédantes, développant une envie d’avoir un bouton « off » pour cesser le vacarme des pensées qui perturbent aussi largement le sommeil, la mémoire, l’attention (cognitive, mais aussi affective).

 

3. Hypersensibilité de plus en plus élevée.

Hypersensibilité de plus en plus élevée pouvant rendre la gestion émotionnelle de plus en plus difficile. Cela peut aussi pousser à se persuader que l’hypersensibilité est un problème intrinsèque que l’on doit garder pour soi et qui ne vaut pas la peine d’être exprimé, car de toute façon « on ne le comprendrait pas ». Cela peut même aller jusqu’à donner l’impression aux autres que l’on est fort, insensible ou seulement en colère pour cacher encore plus cette sensibilité exacerbée.

 

4. Sensation d’inconfort face à l’ennui.

Sensation de plus en plus inconfortable face à l’ennui, au vide, à la répétition, augmentant soit le besoin d’une surstimulation affective et intellectuelle pouvant aller jusqu’à adopter des conduites addictives soit au contraire pouvant mener au repli.

 

5. Augmentations des douleurs physiques.

Augmentation des douleurs, des pathologies, somatisations, fatigue, maux de tête, etc.

 

6. Se distancer de ses proches.

Tendance de plus en plus prégnante à se couper de ses relations proches (amicales, familiales, sentimentales, professionnelles ou tout ça à la fois) ou au contraire à maintenir des relations lors desquelles la personne fait semblant d’être à l’aise et en bonne forme.

 

7. Insatisfaction grandissante envers ses créations.

Insatisfaction de plus en plus élevée envers ses créations, le travail accompli et au final envers soi même générant une pression plus accrue à faire toujours plus et toujours mieux ou au contraire à abandonner progressivement plus facilement ce qui est entamé par peur de l’échec

 

8. Solution

Voici quelques solutions simples et efficaces à mettre en place:

La parole: elle permet de laisser sortir ce qui pourrait nous ronger et créer divers maux. Mettre des mots permet de comprendre, de faire des liens et d’arriver à des souvenirs, à des idées qui étaient jusque-là étouffées par ce masque.

Recherche de soutien social, familial, amical et/ou professionnel: aller vers ceux qui vous veulent du bien est en lien avec la parole, avec le besoin d’avoir une oreille attentive

– Prendre des pauses dans la journée pour vous: pour respirer, pour marcher, pour vous faire du bien, pour oser vous écouter vraiment et écouter votre corps

– Passer du temps dans la nature: Sortez dehors, prenez l’air remplissez vos poumons d’air frais.

– Activité physique et sportive: rester dans l’action pour induire la production d’endorphines entre autres, augmenter la quantité d’oxygène dans tout le corps et simplement pour vous activer autrement que par la pensée.

– Jouer: avec vos enfants, avec vos proches, amis, membres de la famille.